Sécurité en voiture – le siège d’auto pour bébé

par Dr Martin Lanoue
17 vues

EN RÉSUMÉ

– Il est fortement suggéré de lire le livre du fabriquant pour savoir comment bien utiliser le siège d’auto; la position vers l’arrière est la plus sécuritaire et devrait être maintenue le plus longtemps possible si le poids le permet.
– Le siège d’auto permettrait de réduire le risque de décès de 71% chez les enfants de moins de 1 an. Les sièges d’appoint, quant à eux, réduiraient de 59% le risque de blessures, comparés à la simple ceinture de sécurité.
– Évitez d’attacher votre enfant avec son manteau d’hiver, car l’épaisseur du manteau vous empêchera d’attacher efficacement la ceinture.
– Faites-le test de la pince pour vous assurer que les ceintures sont bien ajustées. Il existe un réseau de vérification des sièges d’auto pour bébé au Québec pour vous aider.
– Évitez d’acheter un siège d’auto usagé qui pourrait avoir été abîmé, lors d’un accident de voiture par exemple. La durée de vie maximale d’un siège se situe entre 6-12 ans.
– Le logo de conformité de Transport Canada doit absolument être apposé sur le siège. Enregistrez votre siège à l’achat pour être avisé des rappels possibles.
– Ne laissez jamais votre enfant seul dans la voiture, peu importe la situation.

Comment bien choisir son siège d’auto?

Choisir le bon siège d’auto peut être compliqué et un vrai casse-tête! Ici, vous allez pouvoir comprendre quels-sont les types de sièges et les conseils afin d’avoir celui qui sera le mieux adapté pour votre enfant.

Environ 1000 enfants/an sont blessés ou meurent d’un accident de voiture. Dans environ 14% des cas, le siège n’est pas le bon pour l’enfant, et dans 50% des cas l’enfant n’y est pas bien installé, d’où la nécessité de s’informer.

Selon l’association canadienne de la santé publique, le siège d’auto permet de réduire le risque de décès de 71% chez les enfants de moins de 1 an. Pour les enfants de moins de 4 ans, il réduirait de 67% environ le risque d’hospitalisation à la suite d’un accident. Les sièges d’appoint, quant à eux, réduiraient de 59% le risque de blessures, comparés à la simple ceinture de sécurité.

Tout d’abord, quelques informations très importantes :

  • Peu importe leur prix, tous les sièges ayant le logo de Transport Canada (voir plus bas) ont été testés, approuvés et sont sécuritaires.
  • Achetez le siège d’auto et apprivoisez le manuel d’instruction avant la naissance de l’enfant. L’infirmière de l’hôpital vous expliquera comment bien utiliser le siège à votre départ, mais plusieurs informations importantes se retrouvent dans le livre du fabriquant.
  • Enregistrez votre siège à l’achat pour être avisé des rappels possibles et abonnez-vous aux alertes de rappels de santé canada.
  • Le siège doit être utilisé pour le transport en voiture seulement. Ne laissez pas votre bébé dormir dans le siège (voir pourquoi plus bas dans la section des erreurs à éviter).
  • Il existe un réseau de vérification des sièges d’auto pour bébé (CLSC, garages autorisés, votre poste de police local ou même chez certains détaillants comme Canadian Tire) où on vous conseille sur la façon de bien installer votre enfant et le moment pour passer à la phase suivante, entre autres.
    • Vous trouverez aussi sur le site de CAA la façon de recycler (points de collecte) les anciens sièges d’auto, bien que ce service soit peu développé au Québec pour l’instant.
  • AJOUT D’UN RÈGLEMENT DEPUIS 2019 : Depuis avril 2019, la loi exige que les enfants soient installés dans un siège d’appoint jusqu’à ce qu’ils mesurent 145 cm ou jusqu’à ce qu’ils soient âgés de 9 ans.
  • La première étape est de s’assurer que vous avez le bon siège d’auto selon la taille et le poids de l’enfant. Phase 1, 2 ou 3, ou sièges transformables (« 3 en 1 »)?
    • La coquille devrait être le premier choix dès la naissance de l’enfant (les autres sièges étant peu adaptés au bébé naissant).
    • L’orientation du siège vers l’arrière devrait être gardée le plus longtemps possible. Évitez de passer à la phase suivante avant le temps. Suivez les directives du guide de votre siège d’auto ainsi que les indications de la SAAQ.
    • En bas de 12 ans, les enfants sont sur la banquette arrière, et le « booster » (siège d’appoint) est utilisé jusqu’à l’âge de 9 ans ou selon son poids/taille de l’enfant (voir plus haut).
  • On ne recommande PAS d’acheter un siège d’auto USAGÉ car il est impossible de savoir s’il a été impliqué dans un accident, même à faible vélocité, dans lequel cas il faudrait le changer, ou s’il a été endommagé d’une autre façon. Même s’il a l’air en bon état, des microfissures peuvent compromettre sa sécurité.
  • En plus de ne pas avoir été brisé ou impliqué dans un accident, il faut :
    • Que la date d’expiration du fabriquant ne soit pas dépassée (voir dans le guide ou sur le siège directement). La durée de vie maximale d’un siège se situe entre 6-12 ans.
    • Qu’il n’ait pas fait l’objet de rappel
    • Le logo de conformité de Transport Canada doit absolument être apposé
      • Un siège des États-Unis ne correspond pas aux mêmes normes et est donc interdit.

Comment éviter les erreurs les plus fréquentes lors de l’utilisation du siège d’auto?

Cliquez ici pour des exemples concrets : SAAQ – Trouver l’erreur

  • Pour les bébés prématurés ou de petit poids, l’installation dans le siège d’auto nécessite quelques ajustements. Voir le vidéo réalisé par le service de traumatologie du CHU Ste-Justine.
  • Évitez de progresser trop rapidement d’une phase à l’autre.
    • Il faut aussi garder le siège orienté vers l’arrière le plus longtemps possible, selon les indications de votre manuel d’instruction.
  • Bien installer la pince de poitrine (pas trop basse, et pas à l’envers)
  • S’assurer que le harnais est bien ajusté
    • Ne pas laisser plus d’un doigt d’épaisseur entre les bretelles et les épaules; il faut bien serrer les courroies. (Faites le test de la pince)
    • Les sangles doivent passer dans les fentes au niveau ou juste au-dessous des épaules (voir votre manuel d’utilisation de votre siège pour les détails)
    • Attention aux manteaux d’hiver; l’épaisseur pourrait compromettre l’ajustement.
  • Languette et boucle mal enclenchée (Entendez le « CLIC »)
  • Évitez l’utilisation d’un protège-tête qui n’est pas fourni avec le siège; cela écarte les sangles du harnais et pourrait compromettre la sécurité;
  • Éviter que le siège ne ballotte d’un côté à l’autre
    • Le siège doit être bien fixé, et à niveau avec le sol.
    • Même si cela est plus rare, une pince de verrouillage devrait être utilisée pour les véhicules dont la ceinture ne bloque seulement que lors de collision ou d’arrêt brusque.
  • Évitez d’utiliser la ceinture de sécurité trop rapidement. Une utilisation trop hâtive ou de la mauvaise façon risque de causer des blessures plutôt que de protéger.
  • La banquette arrière devrait être utilisée jusqu’à l’âge de 12 ans minimalement.
    • C’est l’endroit le plus sécuritaire car le plus éloigné en cas d’impact frontal.
  • Si vous avez un système d’encrage universel (SAU), utilisez-le plutôt que la ceinture pour l’installation du siège.

Évitez certaines situations dangereuses

Le manteau d’hiver

Le manteau d’hiver représente un risque de mauvais ajustement et de mauvaise protection. Cliquez sur le lien pour savoir pourquoi.

Prenez le temps de l’enlever et le mettre sur l’enfant en guise de couverture, car l’épaisseur du manteau vous empêchera d’attacher efficacement la ceinture.

Le siège d’auto n’est pas un berceau

Quelques parents laissent dormir l’enfant dans le siège après un trajet. Il faut absolument éviter cette position trop longtemps car elle n’est pas sécuritaire pour le sommeil. Quelques cas d’asphyxie ont été notés dans cette position. C’est pourquoi il n’est pas conseillé de faire des trajets de plus d’une heure dans les premiers mois de vie, et il n’est pas conseillé non plus de laisser dormir l’enfant dans son siège, et ce même une fois arrivé à destination et que vous le surveillez. En voiture, faites des pauses fréquentes et prenez votre enfant dans vos bras afin de changer les positions.

Ne laissez jamais votre enfant dans la voiture

Peu importe la situation. L’été, la température à l’intérieur peut grimper de façon spectaculaire en très peu de temps et cela peut être mortel. Contrairement à ce que certains pourraient croire, laisser une fenêtre entrouverte ne permet pas de ralentir le réchauffement de l’habitacle et ne constitue pas une solution non plus.

Pour connaître de bons moyens simples et efficaces pour éviter le pire, consultez notre article « Oublier son enfant dans la voiture – comment éviter le drame. »

Voici d’autres liens intéressants à consulter pour compléter votre lecture :

CHU Ste-Justine

SAAQ – Attachez-le à la vie !

SAAQ -Sièges d’auto pour enfants

Vous aimerez peut-être aussi